Quand devient-on un bon joueur de Poker ?

La patience est une des principales qualités d’un bon joueur de poker. La patience, mais également l’intelligence ou encore la maîtrise de ses émotions. Le joueur doit aussi être fin psychologue, une qualité essentielle pour bluffer mais aussi pour éviter que les adversaires ne voient clair dans son jeu. Bien entendu, la bonne gestion de la bankroll est une des grandes qualités d’un grand gagnant au poker.

Le joueur de poker est patient

C’est la première des qualités indispensables pour faire ses preuves au poker. Le joueur aura en effet besoin de patience en permanence. Un bon joueur se couche beaucoup plus qu’il ne joue. Il arrive même parfois qu’il ne joue pas pendant des heures tout simplement parce qu’il reçoit des mauvaises cartes.

Il faut alors s’armer de patience et en profiter pour observer les profils des adversaires ainsi que leurs techniques. Connaitre les règles du poker ne suffit pas pour gagner une partie, ici c’est la ruse et la maîtrise de ses émotions qui prime.

En clair, c’est l’expérience qui détermine le niveau de jeu. Le poker peut s’apprendre en quelques minutes, mais ne se maîtrise qu’au bout de quelques années.

On peut considérer que l’expérience est suffisamment solide au bout de 200 ou 300.000 mains ou après avoir participé à plusieurs milliers de tournois.

Le joueur de poker doit être un bon gestionnaire

Cela ne servirait à rien d’être le meilleur joueur du monde si l’argent est mal géré. Le joueur expérimenté ne s’aventurerait jamais à jouer au-delà de son seuil de confort. De plus, il est toujours conscient de ce qu’il peut gagner ou perdre, sans fragiliser sa bankroll.

L’intelligence

Le poker est un jeu qui mêle psychologie, mathématiques, stratégie et hasard. Hormis le hasard, tous les autres paramètres évoqués sont censés être assimilés par un bon joueur de poker.

La maîtrise des émotions

Un bon joueur de poker doit toujours rester stoïque. Car en se montrant impassible, il ne permet pas à ses adversaires de lire facilement son jeu. C’est également une qualité essentiellement pour pouvoir bluffer, une initiative qui demande que le joueur garde son self-control, tout cela pour mieux observer les jeux des adversaires.

Le joueur de poker doit être fairplay

Le poker est un jeu de gentleman. Il est très important de toujours respecter ses adversaires. De plus, lorsqu’un joueur gagne un gros coup, il ne doit pas oublier qu’il y a un perdant en face. Le gagnant doit donc se montrer mesuré dans sa démonstration de bonheur. De la même façon, il faut savoir accepter les mauvais coups car ils font partie intégrante du jeu.